Le Journal d’Alain Dumait

Un autre regard sur la crise

L’affaire Clearstream conforte les chances de la gauche pour 2007

Posted by alaindumait sur 10/05/2006

Alain Laurent (page 3) et Guy Millière (page 7) rendent un hommage personnel à Jean-François Revel, décédé le 30 avril. Comme ces deux amis, je m’honore de l’avoir connu : il fut même, un temps, mon « patron », à « L’Express »…
Au plan politique, c’était le meilleur pourfendeur des illusions. Du temps de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest, Revel était de ceux qui considéraient que notre camp ne l’emporterait pas en multipliant les concessions unilatérales, en distribuant toujours plus généreusement aides économiques et technologiques. De même, à l’égard du Tiers-monde, il dénonçait sans relâche les complaisances coupables de la plupart des gouvernements occidentaux, au bénéfice de camarillas corrompues.
Je ne sache pas que Revel se soit exprimé, dans les semaines qui précédèrent sa disparition, sur l’affaire iranienne. Mais je ne doute pas de ce qu’aurait été sa résolution. Il avait bien sûr identifié dès septembre 2001 la nouvelle situation du monde résultant des attentats commis contre les tours du Word Trade Center. Il disait qu’il faudrait, un jour ou l’autre, affronter en face l’islamisme violent.

L’Iran n’est pas un potentiel nouveau détenteur de l’arme atomique comme un autre. Son gouvernement est d’un type 100 % théocratique. Et les Ayatollahs qui le dirigent sont des fanatiques. Le nouveau Président élu « démocratiquement » (comme le Hamas dans les territoires occupés) attend, comme tous les chiites pratiquants, le retour sur terre du douzième imam, qui surviendra après une période d’apocalypse, laquelle, dans ces conditions, ne peut être que souhaitable…
Comme il puisait l’essentiel de ses racines intellectuelles chez les meilleurs auteurs grecs et latins, qu’il lisait dans le texte, et qu’il avait enseigné pendant vingt ans, Revel était de tous nos penseurs celui sans doute le moins influencé par le siècle des lumières, et la vulgate philosophique qui est encore largement la nôtre aujourd’hui. C’était un humaniste, au sens le plus fort du terme. Qui savait que la défense des droits de l’individu, pour naturels qu’ils soient, justifie un combat permanent. Et, quand il le faut, de justes guerres.

Revel, depuis près de quarante ans, suivait de près la vie politique française. Avec, ces dernières années, un dégoût grandissant qui le portait à une sévérité un brin méprisante. Comme il avait été le témoin, dans les années quatre-vingt-dix, du lancement de notre association « Contribuables associés », qu’il avait encouragée (il fut d’ailleurs présent à l’une de nos premières assemblées générales), il feignait de s’étonner de la passivité de ses concitoyens par rapport à la médiocrité du personnel politique.
L’affaire Clearstream est loin d’être terminée. Les juges poursuivent leurs investigations et entendent les personnes mises en cause. Le, ou les, corbeaux courent toujours. Mais il apparaît de plus en plus clairement qu’il y a un volet politique, qu’il résulte de l’activisme de Dominique de Villepin, évidemment poussé par Jacques Chirac, afin d’éliminer, par tous les moyens, y compris déloyaux, voire ignobles, le candidat Nicolas Sarkozy.

Au moment des faits, il semble que Jacques Chirac était prêt à tout pour empêcher son jeune rival d’accéder un jour à la magistrature suprême. Rien n’indique que cet état d’esprit ait aujourd’hui changé. Si le chef de l’État est toujours dans cette disposition d’esprit, soit Dominique de Villepin se présentera en concurrence avec le président de l’UMP, dans le seul objectif de le faire perdre, soit ce sera Alain Juppé, bientôt revenu de Montréal, qui jouera ce rôle.
Dans ces conditions, et autant qu’on puisse en juger aujourd’hui, à un peu plus de onze mois du premier tour de l’élection présidentielle, la gauche a toutes les chances de l’emporter. Ségolène Royal est la plus probable de ses candidats. Jean-Marie Le Pen, s’il franchit l’obstacle des 500 parrainages obligatoires, pourrait être à nouveau au deuxième tour. Mais cette fois, dans un combat droite/gauche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :