Le Journal d’Alain Dumait

Un autre regard sur la crise

Posts Tagged ‘sionisme’

Lu pour vous : «enquête sur l’antisémitisme musulman (des origines à nos jours)»*, un livre de Philippe Simonnot

Posted by alaindumait sur 05/04/2010

Pendant qu’en France, et généralement en Occident, de fins limiers, vivant d’ailleurs d’argent public (MRAP, LICRA, SOS-Racisme, CRAN…), traquent le moindre indice de racisme ou d’antisémitisme, au Moyen-Orient, et dans l’ensemble des pays musulmans, la haine du juif bat son plein chaque jour.

Si vous ne lisez pas très bien l’arabe il suffit pour vous en convaincre d’aller sur le site <memri.org>, de l’Institut de recherches des médias du Moyen-Orient pour avoir une idée, en traduction française, de la violence du martèlement de cette campagne.

C’est ainsi que, le 24 mars dernier, MEMRI mettait en ligne, avec traduction, la video d’un ballet antisémite diffusé deux mois plus tôt par la télévision de l’Autorité palestinienne (financée par l’Union européenne) encourageant le martyre des enfants kamikazes…

L’ouvrage que vient de consacrer l’économiste Philippe Simonnot sur l’antisémitisme musulman commence donc par quelques citations de la presse grand public des pays arabes. Ligne général : «le sionisme est un racisme qui a dépassé le nazisme»… D’ailleurs Hitler était un grand homme !… «En comparant les sionistes aux nazis, on insulte les nazis»…

Il est donc temps de réviser l’idée reçue selon laquelle l’antisémitisme serait seulement ou principalement d’origine chrétienne. D’autant que, dès l’an un de l’Hégire, quand Muhammad quitte La Mecque pour Médine, il est amené à se battre contre trois tribus juives qui vivaient là depuis fort longtemps, en bonne entente jusque là avec les populations polythéistes. Tour à tour vaincues, ces tribus eurent le choix entre l’exil et la conversion à l’islam. Mais ceux que le prophète avait des raisons de considérer comme des «traîtres» furent simplement décapités sur la place du marché de la ville, Muhammad participant lui-même à l’exécution des condamnés.

Tel serait le «secret de Médine», sur lequel les biographies de Mahomet sont toujours très discrètes, et qui éclaire évidemment d’un jour particulier ce qu’allaient être, au cours des siècles suivants, les relations entre les Juifs et les musulmans.

Celles-ci se compliquent avec l’irruption, au XIXème siècle, de l’opinion publique occidentale, et d’une forme nouvelle d’ingérence dans les affaires des pays soumis à l’autorité ottomane. Un «pouvoir juif» émerge en Europe pour venir en aide aux juifs d’Orient. Le sionisme, chrétien puis juif, devient le fourrier de l’antisémitisme musulman.

L’horreur du XXIème siècle

Simonnot consacre l’un des trois derniers volets de son enquête au mufti de Jérusalem, chef des SS musulmans, criminel de guerre sauvé par la France en 1946… Puis à ce qu’il appelle le «nettoyage» de la Palestine, non pas après mais avant la proclamation de l’Etat juif, le 11 décembre 1948. Et enfin à la construction de l’arme nucléaire israélienne, avec l’aide de la France, dès 1956. Fait à la fois certain, mais officiellement nié, ce qui permet à Israël d’échapper à tout contrôle international…

L’auteur laisse le lecteur conclure lui-même cette «enquête». Sans doute a-t-il considéré que cette conclusion, qui découle de ce travail, était trop effrayante pour être dite clairement : les éléments d’une nouvelle confrontation sont bel et bien réunis, avec d’un coté l’antisémitisme musulman, et de l’autre le sionisme occidental. Pour aboutir probablement à l’horreur du XXIème siècle…

*315 pages, 22€, Michalon Editions

Posted in France | Tagué: , | 4 Comments »